20/04/2005

Venin copiée

J'aime pas:
 
être fatigué, quand un magasin est fermé, le thé aux pommes, tousser et pas savoir cracher après, bafouiller au téléphone, les bouffes où y'a pas assez, les gonzesses qui savent pas s'habiller, la clim' qui marche pas, être ruiné, ma maison communale, l'accent carolo, roter le vomi, faire le plein d'essence quand y fait froid, le mot carburant, le mot soulier, le mot blouse, le mot diner pour désigner le souper, le mot auto, la macédoine de fruits, la pistache, bouffer pas assez gras, pas bouffer assez, puer du bec le matin, ceux qui puent de la vieille gueule toute la journée, les agrafes, marcher avec des pompes trop serrantes, mes tifs trop longs sur mes oreilles, ceux qui se tiennent trop bien à table, les non drôles, qu'on ne se foute jamais de moi, me ronger les ongles, l'odeur du tipex, payer mes factures, passer devant le rayon des surgelés, ne pas pouvoir passer la 5ieme, la voir malade,
les photomatons, le fromage, avoir froid, TF1, RTL, AB4, ceux qui se foutent en double file, ceux qui tournent sans mettre leur putain de merde de cligno, être vaseux après une sieste, ma chaise de bureau à la maison, lècher les enveloppes, faire des fautes, le bruit, ne pas pouvoir me currer le nez parce que je suis avec
des gens, le riz, les intérieurs kitschs, prendre l'autocar, me répéter, la plupart de mes collègues, les films nuls, les magazines où y a trop pub, bouffer à heures fixes, bouffer trop tôt, sourire bêtement, Fernand Reynaud, les chansons françaises ringardes, rater des concerts sauf si c'est pour une super raison de la mort, voir une pouff' de merde qui porte un jean's et qui le rentre dans ses bottes et qui me regarde de haut, les nouvelles chanteuses qui se sentent obligées de trémolosser leur voix, dormir sur le dos, me lever, conduire saoûl, les spectacles Disney, me faire chier, qu'on me prenne la tête, "Les visiteurs 2", sursauter, l'odeur de la merde, avoir le palais de la bouche qui chatouille, m'essuyer avec un essuie mouillé quand je sors de la douche, porter un calbut américain, les vilaines, les cageots en tout genre,
ceux qui se croient beaux ou intelligents, Denis Brogniart, les chocolats servis avec le café dans les restos, les fruits confits, les faux branchés, les lampes plafonnier, les incultes, les ciseaux qui coupent pas, les élastiques qui pètent à la gueule, quand le lait ne sort pas du frigo, quand l'eau est pas assez froide, les crayons, l'administration, le chômage, les jours qui précèdent un déménagement, ma vie sans elle, les tissus qui grattent, avoir une étiquette, avoir un gros bouton impetable sur la gueule, remplir des formulaires, nier que je me suis trompé, ne plus fumer de clopes de pause, faire des formations pour le boulot après le boulot, qu'on me donne du boulot à la con, bosser connement quoi, aller au resto sans boire un minimum d'alcool, marcher, ne pas être sur une photo, ...

 
J'aime pas copier non plus.
 
Ah non, ça je déteste...

13:47 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

17/04/2005

Turkey

Intitulé officiel : république turque
Superficie : 780 000 km² (une fois et demi la France, 26 ½ fois la Belgique)
Population : 70 millions d'habitants.
Capitale : Ankara ( 4 millions d'habitants).
Langue : Le Turc
Religion : Pas de religion officielle mais la population est musulmane à 90%.
Institutions politiques : la Turquie est une démocratie parlementaire. La Grande Assemblée turque, élue par tous les citoyens âgés de plus de 19 ans, est l'héritière directe du Congrès réuni par Atatürk au lendemain de la guerre d'Indépendance (début des années 20). Le président, élu par l'Assemblée pour sept ans, est censé se placer au-dessus des partis, symbolisant la nation. Il nomme le chef du gouvernement qui détient la réalité du pouvoir.
Président de la République : Ahmet Necdet Sezer. Le président de la république est élu par le Parlement pour 5 ans.
Parti au pouvoir: Parti de la justice et du développement.
Chef du gouvernement : Tayyip Erdogan

Population:
Hiver: 49.000  Eté: 400.000 
Altitude:
Niveau de la mer
Aéroports:
Izmir: 75km. Bodrum: 120 km.
Transferts:
Car, taxi, minibus, midibus.
Températures moyennes (degrés Celsius):Jan: 6/12, Fev:5/12, Mars: 6/14, Avril: 12/20, Mai: 17/25, Juin: 22/32, Juillet: 25/38, Août: 25/38, Sept: 20/30, Oct: 16/25, Nov: 12/18, Dec:8/14

21:25 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

13/04/2005

Repeat after me

Argh!
Ok bill
Ok?

Ok bill
Ok?

Argh!

Argh!

Ok bill
Ok?

Argh!

Argh!

Argh!

Ok bill
Ok?

Argh!

 
Lemon Jelly - The Shouty Track
 
 
Bon bin je crois que je vais m'en sortir niveau paroles pour mon concert de ce soir moi !

16:54 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/04/2005

Etat des lieux

Amaretto sort de nouveau des feintes à 2 balles que j'aime

Venin râle sur tout et n'importe quoi comme jamais

Justerini est hyper content des deux phrases ci-dessus

 

Et quand Justerini est hyper content, il vomit... (merde, mon clavier)







17:42 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/04/2005

Au secours

JH en détresse recherche de toute urgence :
 
- oreiller moelleux
- couette épaisse
- double Dafalgan
- sandwich thon mayonnaise
- grand coca très frais et très pétillant
- 48 heures de sommeil non stop
- pied de biche (pour me sortir la tête du cul)

 
C'est marrant comme j'ai l'impression que je vais mourir là tout de suite...

11:02 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

07/04/2005

Information request

Quelqu'un sait d'où vient l'expression "Chaud comme une baraque à frites" ?
 
Merci.

15:29 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

06/04/2005

Life is life

Là où que je travaille, y'a un semblant de machine qui fait du semblant de café dans un semblant de goblet.

Autour de ce semblant de machine, on trouve des semblant de gens qui ont des semblant de discussions sur un semblant de vie.

Dans ce semblant de vie, ils ont un semblant de maison dans un semblant de ville dans un semblant de pays.

A l'intérieur de ce semblant de pays, un semblant d'employé se demande pourquoi il doit accomplir son semblant de travail.

Ce semblant de travail lui permet de payer son semblant de logement et de remplir son semblant de frigo.

Heureusement pour ce semblant d'employé, son semblant de salaire va lui permettre de s'offrir des putains de véritables vacances !
 
J'aime ma vraie vie.

11:10 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

04/04/2005

Putain de boulot

Moi je voudrais du football
Des avant-centres et des goals
La plus haute marche du podium
Les récompenses quoiqu'on en pense
Ca aide à oublier
Ces journées perdues
Où j'fais n'importe quoi
Où j'fais n'importe quoi
N'importe quoi
Je fais n'importe quoi
Je fais n'importe quoi

11:23 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

01/04/2005

Bowling

J'aime pas le bowling

15:01 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

SSS

Sea, Sex and Sun

12:54 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |