06/04/2005

Life is life

Là où que je travaille, y'a un semblant de machine qui fait du semblant de café dans un semblant de goblet.

Autour de ce semblant de machine, on trouve des semblant de gens qui ont des semblant de discussions sur un semblant de vie.

Dans ce semblant de vie, ils ont un semblant de maison dans un semblant de ville dans un semblant de pays.

A l'intérieur de ce semblant de pays, un semblant d'employé se demande pourquoi il doit accomplir son semblant de travail.

Ce semblant de travail lui permet de payer son semblant de logement et de remplir son semblant de frigo.

Heureusement pour ce semblant d'employé, son semblant de salaire va lui permettre de s'offrir des putains de véritables vacances !
 
J'aime ma vraie vie.

11:10 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

T'aimes, t'aimes la vie Même si c'est une folie?

Écrit par : Kim qui fait pub pour saucisses molles | 06/04/2005

On a presque envie de chanter ... .... la bonne vieille chanson de David et Jonathan .... "est-ce que tu viens pour les vacananances ? ...moi je n'ai pas changéééé d'adreeeesse ...."

Écrit par : Bigoody | 07/04/2005

Les commentaires sont fermés.