15/01/2005

Second papa

Je me souviens que c'est toi qui me réveillais le matin, au son de ton petit sifflement mélangé au geste de la main et de ton regard apaisant. La journée commençait et déjà mon coeur s'emplissait de joie et d'excitation. On allait partir chercher le pain, moi assis à l'avant de la Toyota...
 
Je me souviens de mes envies de jouer aux raquettes dans l'entrée du garage et des matches interminables que je te faisais subir. Même si parfois je trichais, tu jouais encore et encore avec moi, comptant les points comme si on jouait la finale d'un tournoi international. Tout ça devait te sembler pénible bien souvent, mais jamais tu ne me refusais ce plaisir...
 
Je me souviens que tu me conduisais au tennis le mardi et le jeudi. Dans la voiture, tu mettais la cassette que je t'avais donnée parce que je trouvais les tiennes trop vieilles et démodées. Ca ne devait pas te plaire énormément d'écouter ma musique "de jeunes", mais jamais tu ne m'en aurais privé...
 
Je me souviens des heures que je passais à te regarder tapisser, peindre ou tondre. Je me disais qu'un jour moi aussi j'arriverais à faire toutes ces choses aussi bien que toi...
 
Je me souviens des "parts" de billard dans le grenier et de "l'espagnole de la marolle" que tu n'hésitais pas à entonner lorsque tu me battais trop facilement. Qu'importe gagner ou perdre, on arrivait toujours à en rire...
 
Je me souviens de maman me disant qu'on t'avait emmené d'urgence.
Je me souviens de cette salle où j'étais seul en attendant qu'on vienne me chercher pour te voir une dernière fois.
Je me souviens de mamy te tenant la main et te disant que ça allait aller, alors que ça n'irait plus jamais.
 
Je me souviens de la pluie coulant de mes yeux au rythme des paroles du médecin et du regard des autres me voyant m'effondrer.
 
Un jour je ne me souviendrai peut-être plus... Mais j'en doute...





00:18 Écrit par Justerini | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

sensibilité c'est super beau ce que tu as écrit. j'en ai eu la larme à l'oeil.
bon courage à toi

Écrit par : shyriel | 16/01/2005

... respect...

Écrit par : Mateusz | 17/01/2005

Les commentaires sont fermés.